Mobilité des personnes et logements accessibles : le projet EASING

Le projet EASING signifie mobility of pErsons And acceSsible housINg. Il se traduit par : mobilité des personnes et logements accessibles. Il est financé par la région Bourgogne-Franche-Comté. Cette recherche porte sur le design de services centré sur les besoins des Personnes à Mobilité Réduite en recherche de logement temporaire.

mobilité des personnes et logements accessibles : une personne en situation de handicap
Personne en situation de handicap. Photo : Pexels.

Parce que le handicap touche 12M de français, c’est une priorité française et régionale. En mai 2021, le gouvernement français a lancé les actions suivantes.

  • « Développer des solutions de logement innovantes et inclusives » ;
  • et « Mobiliser les technologies pour améliorer l’autonomie des personnes ».

En effet, de nombreuses technologies peuvent aider à atteindre ces objectifs. Ainsi, nous avons accès à des systèmes de navigation dans les données géographiques, des visites virtuelles dans l’immobilier, des logements connectés, etc. Cependant, prises isolément, ces solutions ne répondent pas au besoin des personnes à mobilité réduite (PMR). En effet, les besoins vont de l’organisation du voyage jusqu’à l’occupation d’un logement de courte durée.

Le thème « mobilité des personnes et logements accessibles » nous permet de travailler selon trois volets :

Recherche d’information, modélisation des logements et design de services innovants

  1. La recherche d’information sur un logement adapté et son environnement, et sa conformité avec la législation.
  2. La modélisation du logement ou du bâtiment, pour déterminer les besoins ou vérifier les points d’accessibilité lors d’une visite virtuelle.
  3. L’usage du logement et de ses services d’adaptation innovants.

Conformément à la Loi du 11 février 2005, le projet EASING a pour but de faciliter la mobilité des PMR. Ce projet a pour but de faciliter leur recherche d’information et de logement temporaire. Mais aussi de faciliter leur inclusion sociale par le design d’expériences et de services adaptés ; de qualifier les logements existants et d’évaluer leur conformité avec la législation. Ce projet s’inscrit dans une approche communicationnelle (Hulin, 2020) et holistique (Brangier & Robert, 2014) du design d’expériences. Il favorise la mise en place de services en faveur de la mobilité des PMR.

L’analyse de cette expérience globale exige des compétences scientifiques complémentaires. Ainsi ELLIADD s’occupe du design de l’expérience de mobilité des PMR, de l’analyse des besoins et des usages . De son côté, le Laboratoire d’Information de Bourgogne caractérise l’accessibilité des logements et des contraintes réglementaires des bâtiments. Enfin, FEMTO-ST s’occupe du développement de services d’objets connectés dans le logement. La recherche s’effectuera aussi dans la région BFC grâce aux données régionales. Quant à notre partenaire, la société dijonnaise toolib.fr , il fournit un service de mise en relation des bailleurs et des voyageurs PMR.

Mobilité des personnes et logements accessibles ; argumentaire technique et scientifique

ELLIADD mène depuis des années des recherches sur le design, notamment en sciences de l’information et de la communication. En effet, nous suivons ainsi une approche centrée sur l’activité des usagers et sur leurs besoins informationnels (Tajariol, 2016 ; Hulin, 2020). Nous travaillons avec la société Toolib.fr, soutenue par l’Europe. Par ailleurs, ELLIADD a, durant le printemps-été 2021, étudié l’usage des services numériques de mobilité par les PMR. En outre, cette étude a montré, malgré une législation favorable, une faible prise en considération des besoins réels des PMR (Hulin & Rivière, 2021).

De nombreuses recherches conduites sur le thème de la mobilité des PMR ont débouché sur des recommandations. Désormais, une partie d’entre elles est introduite dans le processus de construction de transports publics adaptés (Grisé et al., 2019). Également, les logements intelligents et connectés font l’objet de plusieurs études. Celles-ci soulignent la satisfaction des utilisateurs (Marikyan, 2019). Elles s’intéressent aussi à des publics spécialisés et moins fréquents comme les aveugles (Bempong, 2020). Or, les plateformes de transport sont incontournables aujourd’hui pour un déplacement touristique ou professionnel. Or, les recherches qui étudient ces plateformes n’abordent le handicap qu’à partir d’autres thèmes, comme le genre (Sánchez-Franco, 2021). Pourtant, en France, 18% de la population est handicapée (INSEE, 2020), et cela double en ajoutant les handicaps temporaires.

Obstacles physiques et obstacles informationnels

Selon Randle (2009)…

“le principal défi n’est plus le manque d’hébergement approprié (obstacle physique), mais l’identification d’un hébergement approprié (obstacle informationnel)”.

Fort de ce constat, ELLIADD vise à faciliter la recherche d’information de logements adaptés. En effet, l’étude que nous avons menée (Hulin & al., 2021) débouche sur un constat intéressant. D’une part, elle relève la difficulté et la nécessité d’articuler ensemble les données liées aux classifications des pathologies handicapantes. Cependant, il s’agit de les relier aux données personnelles de santé, aux caractéristiques des logements. Et enfin aux équipements d’accessibilité et aux textes législatifs. D’où, notre proposition de caractériser les logements par rapport aux types de handicaps et aux contraintes réglementaires. Une telle base de connaissance permettra de faire sauter le verrou identifié auprès des utilisateurs de toolib.fr. Souvent, ils ne souhaitent pas transmettre d’informations sur leur santé tout en trouvant un logement adapté à leurs besoins spécifiques.

Le plan de normalisation Building Information Modeling

D’autre part, cette caractérisation permet de vérifier le niveau d’accessibilité de la maquette numérique d’un bâtiment ou d’un logement. En effet, cette approche s’inscrit dans le cadre du plan de normalisation Building Information Modeling (BIM) 2022. Ce plan prévoit de généraliser l’exploitation de maquettes numériques par les maîtres d’ouvrage. Le modèle sémantique proposé sera aussi compatible avec le standard ouvert IFC (Industry Foundation Classes) de maquettage numérique. Ce modèle permet aussi de qualifier les équipements d’accessibilité.

Pour soutenir la mobilité des personnes et les logements accessibles, nous souhaitons surmonter l’obstacle informationnel des PMR à la recherche d’un logement adapté. Aussi, le projet EASING prévoit l’analyse des usages d’un logement adapté par des PMR. Par exemple, cette analyse fournira une modélisation qui sera confrontée à la maquette numérique et aux relevés 3D du logement. Cela dit, cette étape permettra de caractériser les équipements d’accessibilité du logement et proposer aux PMR une représentation visuelle qualifiée. Or, des normes d’accessibilité existent à propos des nouveaux logements. Ainsi, la description d’équipements et services innovants échappe par définition à ces normes. Il est donc nécessaire d’ajouter aux logements adaptés des équipements innovants. Nous pensons ici à des capteurs et interfaces concernant la santé et les usages du logement). Il s’agit à la fois de répondre aux besoins des PMR et de décrire les modélisations de logements adaptés.

Objectifs

Dans le projet EASING, ELLIADD et son équipe devront…

  1. Enquêter sur les usages des personnes handicapées en recherche de logement temporaire ; ce qui permettra au LIB d’enrichir la base de connaissance sur l’accessibilité des logements. De même, FEMTO prendra en compte les contraintes pour construire le réseau de capteurs adaptés.
  2. Modéliser les besoins et les parcours de mobilité, les services et les usages d’un logement adapté. Les scénarii d’usage produits permettront à FEMTO d’identifier les services les plus adaptés pour répondre aux besoins. Le but est aussi de concevoir des équipements innovants adaptés. Et enfin d’en favoriser la caractérisation par le LIB en conformité avec la législation ;
  3. Concevoir et développer une interface de recherche d’information et de navigation. Celle-ci permettra aux PMR d’interroger cette base de connaissances en collaboration pour l’intégrer dans un framework sémantique.
  4. Développer un démonstrateur d’interface adapté pour les PMR sans déficience visuelle. En outre, il s’agit de produire une visite virtuelle, à partir des relevés 3D des logements. Cette étape sera conduite par les acteurs du projet IRRIGATE d’ELLIADD (projet ANER 2021-2024), avec ses experts RA/RV/3D.
  5. tester (en perception ou en expérimentation) et évaluer les prototypes développés.

FEMTO-ST est spécialiste de l’Internet des objets, des réseaux de capteurs, et des logements intelligents pour personnes âgées. Le LIB a une expertise académique dans l’IA symbolique des processus BIM. Ce travail s’articule logiquement avec la start-up dijonnaise Toolib. Cele-ci facilitera le contact avec ses partenaires associatifs régionaux. Il s’agit des comités territoriaux handisport, des antennes locales France AVC, de la clientèle régionale de bailleurs et desvoyageurs dits PMR, etc.

Ainsi, ELLIADD initie ainsi la dynamique d’un travail fondamentalement pluridisciplinaire, articulant étroitement sciences humaines et sociales et informatique.

Mobilité des personnes et logements accessibles : résultats escomptés

  1. Enquêter sur les usages des personnes handicapées en recherche de logement temporaire.
  2. Modéliser les besoins et les parcours de mobilité, les services et les usages d’un logement adapté.
  3. Concevoir et développer une interface de recherche d’information et de navigation.
  4. Concevoir et développer un démonstrateur d’interface adapté pour les PMR sans déficience visuelle, en visite virtuelle.
  5. Tester (tests de perception ou en expérimentation) et évaluer les prototypes développés.

Références

Brangier, É., & Robert, J.-M. (2014). L’ergonomie prospective : Fondements et enjeux. Le travail humain, 77(1), 1‑20.

Grisé, E., Boisjoly, G., Maguire, M., & El-Geneidy, A. (2019). Elevating access : Comparing accessibility to jobs by public transport for individuals with and without a physical disability. Transportation Research Part A: Policy and Practice, 125, 280‑293.

Hulin, T. (2020). Design d’expérience interactif et écriture pour les médias numériques. Une théorie scripturale de l’expérience appliquée au design pédagogique et à la pédagogie du design. 361 p. [Mémoire de HDR]. CIMEOS.

Hulin, T., & Rivière, T. (2021). L’expérience utilisateur dans le site web toolib.fr : Rapport d’étude final (p. 158). Université de Franche-Comté.

Brangier, É., & Robert, J.-M. (2014). L’ergonomie prospective : Fondements et enjeux. Le travail humain, 77(1), 1‑20.

Greffier, F., & Tajariol, F. (2016). A Semiotic and Cognitive Approach to the Semantic Indexation of Digital Learning Resources. In Knowledge, Information and Creativity Support Systems (p. 383‑390). Springer.

Randle, M., & Dolnicar, S. (2019). Enabling people with impairments to use Airbnb. Annals of Tourism Research, 76, 278‑289. https://doi.org/10.1016/j.annals.2019.04.015

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *